AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 D.Highlander, 18 ans, ange {free}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: D.Highlander, 18 ans, ange {free}   Jeu 1 Mar - 14:38

Highlander
Debbie
18 ans.
Américaine

Avatar : Diana Agron
Mental :
Je suis très attachée à ma famille. Gentille et bienveillante, je ne cherche qu'a aider les personnes qui m'entourent. Je suis attentive aux besoins de ma sœur et l'aide à rendre sa vie plus facile.
En étude, je suis assez sérieuse. C'est d'ailleurs ce qui a fait que mon père n'est pas hésité à me faire rater les cours lorsqu'on a découvert ce que j'étais réellement. Je suis imaginative et ai souvent la tête dans les nuages.
J'aime tout ce qui touche à l'art. J'aime dessiner, peindre et jouer la musique. Mon projet professionnel n'est pas encore bien établi car je ne sais pas si je veux travailler dans l'art ou dans le sanitaire et social. Ce sont sont deux domaines dans lequel je me sens bien.

Histoire:
Tout a commencé un soir banal où mon père me grattait le dos devant la télé. Deux trucs avec des plumes se déployés dans mon dos. Oui, je parle bien d’ailes blanches. J’étais totalement abasourdie et fière. Je suis une passionnée d’anges, de démons, de vampires, de licornes et de tout ce qui est de l’ordre du fantastique et de l’imaginaire. J’ai toujours cru qu’au fond, ils pouvaient très bien exister, ce qui a fait que je sois catégorisée comme bizarre voire carrément folle. Mais j’avais raison, j’en suis la preuve vivante.
Mon père, ma sœur et ma mère étaient tout aussi surpris que moi et ne voulaient pas y croire. A vrai dire, moi-même, j’avais un peu de mal.
Mais ailes se replient d’elles-mêmes. J’essaie de les redéployer, en vain. Mon père recommence à me gratter le dos, les ailes réapparaissent. Il se manque gentiment de moi en me lançant une phrase du genre «on sait ce qui te plait, à toi». Ma mère et ma sœur rient. Moi, je ne fais que sourire. Je suis embêtée. Si je ne les contrôles pas, mes ailes peuvent se déployer n’importe quand : dans ma chambre, lorsque je suis seule ou dans la cour du lycée avec tout le monde autour de moi. Et ça, c’est à éviter à tout prix. Autant dire que si je ne les maîtrise pas, je suis dans une sacrée merde. N’importe qui saurait qu’il faut cacher un tel secret.

Le lendemain matin, mon père m’interdit de sortir de la maison et appelle le lycée, prétextant que j’ai une grosse poussée de fièvre. Sympa, le papa, non ? En même temps, il sait que je rattraperais mes cours. Aujourd’hui, je travaille quand même : j’apprends a contrôler l’apparition de mes ailes. Et la journée commence par une batterie de tests. Ces tests doivent déterminer si mes ailes se déploient lorsque je suis triste, en colère, heureuse...
Le premier test consiste à me faire regarder "Titanic". Oui, je sais, pleurer devant ce film, c’est classique. Mais j’y peux rien, c’est comme ça ! Le résultat est que mes ailes se déploient. Le second est de me faire regarder la bande-annonce de "Devil inside". Elle me fait tellement peur que mes ailes apparaissent avant même que les passages effrayants ne se produisent. Le troisième est de m’acheter un petit chien. Un chiot de race bosseron qui s’appelle Tortank. Je sais ce que vous vous dîtes «et tout ça pour des ailes. Hé bah !». De toute façon, il était convenu qu’on en ait un, donc ça ne change rien. Mes ailes ne se déploient pas. Pour le quatrième, et le dernier test, mon père me dit que je ne travaille pas assez, que c’est une honte et que je ferais bien de me «sortir les doigts du cul». Or, il sait que je bosse autant que je peux, sans pour autant m’enfermer toute une journée dans mes cahiers. Ce qu’il fait a le don de me mettre hors de moi. Même résultat que le test précédent : pas d’ailes apparues. Avec mon père, on fait un tableau récapitulatif.
On a donc travaillé sur les trois premiers «états psychologiques». En fin de journée, je sais déployer mes ailes quand je le souhaite. Demain : on apprend à voler...

Mon père me réveille tôt. Il me demande si je lui fais confiance. Pour moi, la réponse est évidente : oui. Il m’emmène à un immeuble d’une dizaine d’étages et demande a ma petite sœur de venir. Elle est malade. Une maladie orpheline qui l’oblige à rester avec nous du matin au soir. C’est pour ça que mon père a laissé tomber sa grande carrière de nutritionniste. Je dis grande car il était assez connu dans la ville. Il me fait monter dans l’immeuble, sur le toit. Lui et ma sœur attendent en bas. Il m’a demandé de sauter, lorsque je serais prête. Voilà, comment j’en suis arrivée à sauter du haut d’un immeuble.


Me voici donc à dix mètre du sol. Le stress monte. Vais-je réussir ? Et si la peur était trop grande ? Non ! Il ne faut pas que j’y pense.
Cinq mètres. Je ferme les yeux et déglutis, serrant les poings. La tentation d’ouvrir mes ailes est assez grande. Mais mon père a dit d’attendre le dernier moment, lorsque je suis à un niveau assez bas pour que si je n’arrive pas à voler, je ne me fasse pas trop mal. Mes ailes joueront au moins le rôle de parachute. Du moins, je l’espère...
Deux mètres, je déploie mes ailes. J’y suis arrivé !!! Enfin presque. Je continue ma chute.
Un mètre. Je bats des ailes et me mets parallèle au sol. Je prie et ne m'écrase pas. Je vole !! Oui ! A un mètre du sol, je vole. Je remonte un peu dans les airs et prends ma petite sœur dans mes bras. Je l’ai attrapée au vol. Je remonte en haut de l’immeuble et l’y dépose. Je lui souris et range mes ailes.

«On a réussi, Lisa !!! On a volé toutes le deux. On a réalisé le rêve de plusieurs milliards d’hommes !»

J’étais très fière de mes exploits. Oui, moi, Debbie highlander, j’ai réussi ce que des milliards d’Hommes veulent faire : voler d’eux même. Je regarde Lisa et lui sourit. Je redécole et la dépose par terre. Je range mes ailes et embrasse mon père.

Depuis ce temps, je vis ma vie d’adolescente normale mais je peux voler lorsque je le souhaite. Aussi, j’ai décidé de mettre mon pouvoir à profit. Ainsi, lorsqu’une personne est en danger, je fonce pour la sauver.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Masculin
Cancer Tigre
✓ Âge : 19
✓ Localisation : En train de bosser à mon lycée ou pour relancer le Forum et créer sa nouvelle version... — À mon lycée pendant la semaine, chez moi pendant le week-end, mais toujours sur ED. ^^'
✓ €D : 4475
avatar
Admin <3

Arthur Dent
MessageSujet: Re: D.Highlander, 18 ans, ange {free}   Dim 11 Mar - 1:35

Bonsoir :)!
Merci d'avoir mis ton poste vacant en libre service :3
Pour te remercier du partage de ta ressource, 40 €D te seront donnés par un Admin dès qu'il verra ton Topic : en effet, puisque c'est l'anniversaire du Forum, les €D gagnés sont doublés ! ha ha
À bientôt sur ED!

_________________


Un chaleureux et très grand merci à Alcée pour le bel avatar aux superbes couleurs qu'elle m'a concocté et à Elf-of-Nature pour la magnifique et extrêmement poétique signature qu'elle m'a offerte ! hey

Remerciements à Alcée, Elf-of-Nature, Safya, à Cleysie, à MissPhan, à ♔.Reika.♔ et à Luna Arcana pour les magnifiques kits qu'elles m'ont faits

Mes anciennes signatures:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sthesinger.blogspot.fr
 

D.Highlander, 18 ans, ange {free}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Filezilla et Free
» restes de A-squared Free impossibles à virer
» A-squared Free n'est plus disponible
» Free recrute !!
» Nouvelle de Numericable (Mobile / Free)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elegance Design :: :. Ressources ~ :: • Ressources Écritures :: { Postes Vacants Proposés-